AUGUSTE

AUGUSTE - BLOG

BLOG

Posts in Vendor Profile
PROFILE: SWEET SAVOUR BY FELICIA
JM2_0237.jpg

We came across Felicia Wong's impressively intricate confections at a wedding industry trade show last year. Adorned with impressively detailed hand-crafted sugar flowers and plants, her wedding cakes immediately made Kim and I take notice.

Originally from Australia, Felicia began creating custom cake designs in Montreal in November 2014, but it wasn't until May of 2017 that Sweet Savour by Felicia became a full-time operation. When I asked her what led her to the field of custom cake design, she replied "I don't know! When I started cake decorating, I hated it." However, the experience she gained from working in various bakeries and being thrown in the deep end when it came to learning new techniques allowed her to define herself as a cake artist, discovering parts of it that she truly loved. Sugar flowers are one such passion.

Felicia is a self-taught sugar flower artist, who primarily learnt her craft by watching online tutorials. She further developed her style by taking inspiration from her observations of nature and actual plant life, sometimes using reference photos as a starting point. She describes her sugar flower designs as straddling the line between realism and stylized, surreal, fantasy-inspired flora.

JM1_9200.jpg

As a relatively new business owner, Felicia says it's been very rewarding to see clients approach her who are already familiar and fond of her work, looking for an original cake design. "I really don't like copying other people's designs or doing copyrighted stuff. So to get people who are like "I'm interested in your originals, can you design me something?" That's cool," she said.

Felicia is a bit of a polymath, eager to learn new trades that she can apply to her work, in both direct and indirect ways. She's taken calligraphy classes, something she now enjoys incorporating into her cake designs to add a bit of a refined look. She also takes classes working with real flowers, like Japanese flower arranging, in order to open her mind to other ways of approaching incorporating flowers into her cake design, whether via painting or sugary confections.

JM1_9208.jpg

Felicia was gracious enough to let me spend part of an afternoon with her, watching her work and seeing her lovely ideas come to life. While I could try to put my impressions into words, it's best to simply look at these images of her cakes in various states of completion. I've no doubt you'll be impressed.

Felicia likes to showcase her work on her Instagram page, which you can find here: www.instagram.com/sweet_savour/

You can contact her on her website: www.sweetsavourbyfelicia.com

PROFIL: THIERRY GOMEZ

J'ai rencontré Thierry Gomez pour la première fois il y a plus de 15 ans. Nous étions dans la même classe au secondaire, et je me souviens encore trop bien de son bermuda rouge, qu'il a porté jusqu'en novembre. Un défi, sans doute. À cette époque, Thierry était déjà guitariste, et il nous impressionnait tous avec son agilité. Il faisait la démonstration de son talent au spectacle de fin d'année, qui était surnommé amicalement le "Thierry Gomez Show", tant le nombre de numéros dont il faisait partie était vaste. Nous aurons voulu faire une prédiction sur ce que l'avenir lui réservait que nous n'aurions pas pu viser plus juste. 

Il y a 2 ans, j'ai photographié un magnifique mariage à Québec planifié par KA Mariage, et c'est lui, accompagné de son band, qui assurait l'ambiance musicale pour la majeure partie de la journée et de la soirée. J'avais envie de vous le présenter dans le cadre de notre blogue, car bien qu'il soit l'un des meilleurs dans son domaine dans la ville de Québec, il gagne grandement à être connu ici, en sol montréalais. 

Nous nous sommes donné rendez-vous chez lui afin de discuter de son parcours et de son métier. Fort de toutes ses années d'études dans le domaine, de pratique et d'expérience, Thierry se considère d'abord comme un guitariste. Il a commencé à jouer de la guitare à l'âge de 9 ans, et c'est cet instrument qu'il maîtrise et qui lui a permis de vivre de sa passion. Ensuite, il se décrit comme un musicien, et peut-être un chanteur, tout en bas de la liste. 

Depuis son tout jeune âge, différents guitaristes et styles l'inspirent, ce qui a sans doute contribué à bâtir son répertoire, qui fait aujourd'hui sa force en tant qu'artiste. Du flamenco à la musique classique, en passant bien sûr par la pop actuelle, les intérêts et les habiletés techniques de Thierry n'ont pas cessé de changer, d'évoluer, de se transformer. D'ailleurs, si on lui pose la question, il répond avec certitude que c'est ce répertoire si varié qui le distingue des autres musiciens à Québec. Il n'est pas un chansonnier qui se spécialise dans les classiques de boîtes à chansons, comme du Paul Piché ou Les Colocs. Il est plutôt un musicien au catalogue pop anglophone qui demeure à l'affût des dernières tendances et des nouveaux hits. Il adore recevoir des demandes spéciales, et il éprouve une grande fierté lorsqu'il est en mesure d'en jouer le plus possible pour son auditoire. 

Si l'on consulte son site Web, on peut voir que Thierry évolue à plusieurs niveaux sur la scène musicale à Québec. Il joue solo, en band à l'occasion de mariages et autres événements, et en duo avec 2 chanteuses différentes. On peut le voir régulièrement se produire au Pub St-Alexandre et on l'entend également sur les ondes de WKND. Comme il lui arrive parfois d'avoir plus d'un engagement dans la même journée, et qu'il se produit plusieurs soirs par semaine au même endroit, j'étais intriguée de savoir comment il parvenait à se renouveler, et aussi à maintenir un certain intérêt pour ces hits si populaires qui jouent en boucle à la radio. Fait étonnant, Thierry m'a confié qu'il n'a jamais de set list. Il a bien sûr en réserve quelques succès qui feront assurément le bonheur de son public quel qu'il soit, mais en raison de son expérience, il sait prendre le pouls de la foule peu importe sa taille et est en mesure de changer les arrangements d'une chanson et la jouer de différentes manières en lui infusant un peu de sa personnalité. Il m'en a fait la démonstration, et c'est plutôt impressionnant de constater qu'en changeant légèrement le tempo ou la façon de jouer une chanson, on peut la redécouvrir. C'est lorsqu'il se sent écouté et que les gens répondent à la musique qu'il offre ses meilleures performances. La connexion qu'il établit avec son public est ce qui le passionne et le pousse à donner le meilleur de lui-même. Lorsqu'un client du pub où il se produit vient le voir à la fin d'un spectacle et lui dit : " I hate beer, and this is my third one ", il sait qu'il est exactement à sa place.

Pour connaître son horaire, vous pouvez aller sur sa page Facebook ou sur son site Web au www.thierrygomez.com.